L’Ivresse De L’Argent

Écrit par Werner Dejaeghere

L’Ivresse De L’Argent est en soi un très bon film, un brûlot grinçant de la haute bourgeoisie et de la finance sud-coréenne. Im Sang-Soo nous offre un film incroyablement maîtrisé et tenu, terriblement homogène, malheureusement on s’ennuie c’est vide, car le film ne raconte au final pas grand-chose.

Synopsis:

Youngjak est le secrétaire de Madame Baek, dirigeante d’un puissant empire industriel coréen. Il est chargé de s’occuper des affaires privées de cette famille à la morale douteuse. Pris dans une spirale de domination et de secrets, perdu entre ses principes et la possibilité de gravir rapidement les échelons vers une vie plus confortable, Youngjak devra choisir son camp, afin de survivre dans cet univers où argent, sexe et pouvoir sont rois…

(Source: AlloCiné)

Im Sang-Soo signe-là un véritable objet de cinéma stylisé et maîtrisé. Avec L’Ivresse De L’Argent il nous offre un récit incroyablement épais et terriblement moderne, mais avant tout son film techniquement irréprochable.

Le scénario de départ est très bon sauf qu’on s’en lasse très vite et l’ennuie prend vite le dessus. Les personnages ne manque pas de profondeur et arrive à coexisté le problème vient du fait qu’ils n’ont aucun charisme. Les dialogues sont malins et sonnent terriblement juste, ils sont parfois légèrement pompeux, mais on ferme les yeux, surtout qu’ils sont parfois très drôles.

Les acteurs sont bons, Kim Kang-Woo est parfait, Yun Yeo-Jung est très bonne, Hyo-jin Kim est magnifique, Yun-Shik Baek est bon, Maui Taylor est toujours juste, On Ju-wan est mauvais. La mise en scène est parfaite quelque peu surfaite, mais tellement maîtrisé c’est un régal. La photographie de Woo-Hyung Kim et Kim Sung-Kyu est magnifique un poil trop froide, mais assez jolie. Kim Hong-Jip signe une B.O. efficace, mais peu marquante.

L’Ivresse De L’argent nous offre un beau regard sur la richesse de la Corée Du Sud, un regard critique et grinçant qui fait du bien, sauf qu’on s’y perd en route la faute à des dialogues encombrant.

Im Sang-Soo signe un film nécessaire et intéressant, mais qui se perd et perd son spectateur en route, car c’est trop bavard et au final c’est beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Il reste de son film un très bel objet et peut-être même un modèle de mise en scène.

L’Ivresse De L’Argent c’est long, tenu, épais, froid, drôle, beau, bavard, ennuyeux, grinçant, intéressant et surtout maîtrisé.

L’Ivresse De L’Argent de Im Sang-Soo: 2,5/5

(sortie le 23 janvier 2013)

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Janvier 2013

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s