The Place Beyond The Pines

Écrit par Werner Dejaeghere

The Place Beyond The Pines est le deuxième film du réalisateur Derek Cianfrance remarqué grâce à Blue Valentine. Le film nous relate l’histoire d’un cascadeur paumé, d’un flic ambitieux et intègre et d’un ado toxico le tout lié et s’étalant sur quinze années on est donc devant une fresque, une fresque monumentale découpée en trois parties chacune avec pour héros les personnages cités plus haut. The Place Beyond The Pines s’étend sur 2H20 qui passe à la vitesse de la lumière le film est d’un rythme impeccable et est toujours intéressant. Le tout est emballé par une beauté incroyable, une musique du tonnerre et une mise en scène prodigieuse.

Synopsis:

Cascadeur à moto, Luke est réputé pour son spectaculaire numéro du «globe de la mort». Quand son spectacle itinérant revient à Schenectady, dans l’État de New York, il découvre que Romina, avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils… Pour subvenir aux besoins de ceux qui sont désormais sa famille, Luke quitte le spectacle et commet une série de braquages. Chaque fois, ses talents de pilote hors pair lui permettent de s’échapper. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross, décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Quinze ans plus tard, le fils de Luke et celui d’Avery se retrouvent face à face, hantés par un passé mystérieux dont ils sont loin de tout savoir…

(Source: AlloCiné)

Derek Cianfrance nous livre un film incroyablement puissant et terriblement mélancolique, un film d’auteur de haute volée comme on en voit peu et porté par des stars à leurs meilleurs. Son film nous scotche à notre siège de bout en bout excepté une deuxième partie un peu trop longue. Cianfrance nous offre un lot de grandes scènes et des paysages sublimes, les scènes de poursuite en moto n’ont rien à envier aux films d’actions débiles actuels.

The Place Beyond the Pines : Affiche

Le scénario est très bon, on ne s’y perd jamais c’est prenant et terriblement efficace, il s’offre même le luxe de nous surprendre (sans spoiler je citerais Psychose en références) ce qui en 2013 est plutôt rare. Les personnages sont d’une grande profondeur ont s’y attache très vite et même les secondaires ont quelque chose à dire. Les dialogues sont malins et sont d’une grande efficacité.

Les acteurs sont très bons. Ryan Gosling et Bradley Cooper sont très bons (Cooper trouve là certainement son meilleur rôle), Eva Mendes et Rose Byrne sont toujours juste, Dane DeHaan est parfait (il vient confirmer son immense talent), Ray Liotta est à côté,  Ben Mendelsohn et Mahershalalhashbaz Ali sont bons. On notera aussi la prestation d’Emory Cohen qui en rival et ami de Dane DeHaan est une vraie révélation.

La mise en scène est parfaite. Elle est d’une totale maîtrise, d’une virtuosité et d’une grâce incroyable, mais aussi inventive et terriblement efficace (les scènes de motos sont déjà cultes!). La photographie de Sean Bobbitt est sublime et d’une beauté à couper le souffle. On en prend plein les yeux il a fait un travail exceptionnel sur la lumières (comme il l’avait déjà prouvé sur Hunger et Shame). Mike Patton signe une B.O. qui est assez jolie, mais qui ne sert pas beaucoup à la narration.

The Place Beyond the Pines : Photo Ryan Gosling

The Place Beyond The Pines est une grosse claque, car le récit est d’une tel force qu’il nous prend aux tripes et nous fait parcourir de grandes émotions. Le film prend le temps d’exister, mais reste rythmé malgré tout une grande liberté en émane, tout y est beau et maîtrisé. On en prend plein les yeux et surtout plein le cœur, car cette fresque est toujours émouvante et a toujours quelque chose à raconter sans jamais en faire trop le film vise bien et juste.

Derek Cianfrance prend 2H20 pour nous balancer une fresque inoubliable tenu et efficace. C’est d’une mélancolie et d’une beauté affolante, mais en même temps c’est aussi d’une puissance et d’une violence incroyable le film est plein de contradictions, car il est humain et donc encore plus beau. Cianfrance donne à son film un souffle auteuriste, mais son film est grand. On assiste à ce qui pourrait être le film de 2013 et qui dans tout les cas et réussi.

The Place Beyond The Pines de Derek Cianfrance: 5/5

(sortie le 20/03/2013)

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Mars 2013

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s