Pacific Rim

Écrit par Werner Dejaeghere

Pacific Rim est qu’on est aimé ou détesté (ce qui est le cas) un énorme film dantesque et carrément impressionnant, mais malheureusement ça suffit pas à faire un bon film (Transformers ou Battleship bonjour)! Alors oui Guillaume Le Taureau (ou Guillermo Del Toro c’est comme vous voulez) signe un rêve de gosse, réalise le fantasme des geeks du monde entier, mais c’est surtout beaucoup de casse et de bruit pour rien. L’émotion vire souvent au pathos, les personnages manquent cruellement d’épaisseur et c’est surtout du côté du scénario que c’est l’apocalypse, c’est affligeant de bêtise. Malgré toute la sympathie qu’on a ou qu’on aurait pu avoir pour ce Transformers V.S. Godzilla déçoit et irrite même…mal de tête aussi énorme que les Kaiju à prévoir à la sortie!

Synopsis:

Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses venues d’ailleurs, les «Kaiju», ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l’humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d’un genre nouveau a été mise au point : de gigantesques robots, les «Jaegers», contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie grâce à une passerelle neuronale baptisée le «courant». Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju. Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l’humanité n’ont d’autre choix que d’avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau (Charlie Hunnam) et une jeune femme en cours d’entraînement (Rinko Kikuchi) qui font équipe pour manœuvrer un Jaeger d’apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l’humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente…

(Source: AlloCiné)

Guillermo Del Toro signe un film dantesque (peut-être trop) et visuellement irréprochable, ça aurait pu fonctionnait si le scénario n’était pas aussi débile (pas juste mauvais) et aussi ridicule de naïveté. Ce n’est certainement pas le casting qui va relevé le niveau de ce film geek, car le problème ce n’est pas qu’il soit bon ou mauvais (les seconds rôles sont merveilleux…Ron Perlman et Charlie Day en tête), c’est qu’ils n’ont rien a incarné. On s’ennuie jamais certes, car on en a pas le temps, il se passe toujours quelque chose de plus ou moins intéressant, on ne reprochera donc pas au film d’être long et ennuyeux, car les 2H10 passent très vite…il est juste très mauvais.

Pacific Rim : Affiche

Le scénario est très mauvais. D’une bêtise sans nom, c’est souvent très ridicule dans ses rapport humain, les émotions sans âme sombres souvent dans le pathos dégoulinant et au final très drôle (on rigole surtout d’énervement). Une fois en plein action le film est un festival de destruction (on regretterait presque Man Of Steel!). Les personnages manquent d’épaisseurs et ont du mal à s’incarner, ils leurs manquent une réelle écriture qui permettrait qu’on s’y attache. Les dialogues sont d’un ridicule absolu et absolument ridicule, mais surtout très con. On a pas une seule scènes où il n’y a pas un discours d’encouragement, une phrase dégoulinant de bon sentiment ou une engueulade vulgaire.

Les acteurs sont ni mauvais, ni bon. Ils se contentent de jouer leurs personnages sans relief. Charlie Hunnam est à côté, Rinko Kikuchi est mauvaise, Idris Elba est très bon, Charlie Day et Ron Perlman sont parfaits, Rob Kazinsky et Max Martini sont bons.

La mise en scène est en soi pas si mauvaise. Il y a beaucoup de bonne idée, c’est très inventif, mais c’est gâché par des scènes imposante qui laisse peut de place à la construction d’une vraie mise en scène soigné. La photographie de Guillermo Navarro est assez laide, voir carrément moche (comme tout ses films!). Ramin Djawadi signe une B.O. certes très efficace, ça colle avec l’ambiance du film, mais elle est juste trop chiante et carrément inintéressante. Les effets spéciaux de Dennis Parker sont bien entendu parfaits, très impressionnant et au service du scénario (mauvais malheureusement).

Pacific Rim : Photo Charlie Hunnam, Rinko Kikuchi

Pacific Rim est un film pour geek fait par un geek, mais à côté les autres auront beaucoup de mal à prendre leurs pied devant un truc aussi con, facile et efficace qu’un robot qui prend un bateau pour défoncer la gueule d’un monstre géant sur un rock qui décoiffe. On ne s’ennui pas, c’est extrêmement bien fait, il y a des idées, mais malheureusement l’ensemble déplaît terriblement à cause d’un scénario con comme chez Michael Bay (je regretterais certainement ma phrase après avoir vu No Pain No Gain!).

Guillermo Del Toro signe ce qui est déjà considéré comme le blockbuster de l’année (et pour certain de la décennie), alors que le cinéma va mal c’est révoltant d’entendre ça, car là où un Star Trek Into Darkness essayait d’apporter quelque chose de nouveau, Pacific Rim ce contente de sortir la recette habituelle et de la dynamitait et le public aime. On n’avancera certainement pas comme ça! Pendant 2H10 on assiste à un festival d’imbécillité et de destruction, on en prend plein la gueule et surtout le cerveau (on en ressort avec la tête embrouillé et douloureuse !). Les fans du genre adoreront et c’est le principal.

Pacific Rim : Affiche

Pacific Rim de Guillermo Del Toro: 1,5/5

(sortie le 17/07/2013)

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Juillet 2013

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s