Wolverine: Le Combat De L’Immortel

Écrit par Werner Dejaeghere

Wolverine: Le Combat De L’Immortel est la suite directe de X-Men L’Affrontement Final (le troisième). Dire de ce nouveau film centré sur le personnages de Wolverine qu’on attendait vraiment rien du tout ne serait pas mentir…loin de là. Surtout après l’infâme prequel X-Men Origins: Wolverine de 2009 dirigé par Gavin Hood qui revenait sur les origines de Wolverine. On ne peut alors évidemment qu’être surpris d’avoir aimé le film de James Mangold (3H10 Pour Yuma, Walk The Line, Night And Day,…) qui apporte un vraie quelque chose au film. Pendant 2H08 on est devant un blockbuster de qualité qui est très efficace et vraiment sympa. Pas franchement original, mais on ne va pas boudé notre plaisir devant un film qui oscille parfois entre série B et blockbuster bourrin dans ce que les genres ont de plus noble, surtout après les déceptions (et mauvais) Iron Man 3 et Pacific Rim, voir Fast And Furious 6.

Synopsis:

Wolverine, le personnage le plus emblématique de l’univers des X-Men, est entraîné dans une aventure ultime au cœur du Japon contemporain. Plongé dans un monde qu’il ne connaît pas, il doit faire face au seul ennemi de son envergure, dans une bataille à la vie à la mort. Vulnérable pour la première fois et poussé au bout de ses limites physiques et émotionnelles, Wolverine affrontera non seulement l’acier mortel du samouraï mais aussi les questions liées à sa propre immortalité.

(Source: AlloCiné)

Alors Wolverine: Le Combat De L’Immortel de quoi ça parle? Ben d’un mec avec des griffes et un squelette en adamantium qui va au Japon et qui se fait enlevé son pouvoir d’auto-guérison et donc d’immortalité, car oui le personnage principal a beau être Wolverine, ce n’est pas un film sur Wolverine, mais avec Wolverine (répétition bonjour!). Et pourtant James Mangold réussi son film, car même si la première partie est trop longue on prend quand même plaisir à suivre notre X-Men préféré au pays du soleil levant.

Wolverine : le combat de l'immortel : Affiche

Le scénario est dans l’ensemble assez bon. La première partie est trop longue, mais le film dans son entièreté se révèle être assez prenant et en tout cas assez efficace pour ne pas  s’en désintéressé au bout de 30 minutes. Les personnages manquent cruellement de profondeur. Les relations établies entre eux sont souvent très mal construites et parfois même assez ridicules. Ils sont tout même attachants pour la plupart. Les dialogues sont souvent drôles, mais aussi stupides. Japon dit tradition et on nous les explique durant tout le film, ce qui le rend parfois un peu trop bavard.

Les acteurs sont bons. Hugh Jackman cabotine un peu, mais il remplit le contrat, Rila Fukushima est très bonne, Tao Okamoto est bonne, Svetlana Khodtchenkova est très mauvaise, Hiroyuki Sanada est parfait, dommage qu’il soit sous-employé, Brian Tee est toujours juste.

La mise en scène est assez académique. Il y a certes quelques idées, mais rien de bien exceptionnel. Ce qui n’est pas dérangeant, car on est pas la pour ça. La photographie de Amir Mokr est étonnamment assez jolie. Marco Beltrami signe une B.O. convaincante, mais trop peu utilisé.

Wolverine : le combat de l'immortel : Photo Hugh Jackman

L’ensemble manque clairement d’originalité et de vitalité, surtout au niveau de la relation des personnages assez basiques, mais ça marche quand même. On retiendra même certaines scènes quasiment parfaite, la scène du train est vraiment impressionnante et celle où Wolverine se prend des flèches dans le dos sous un paysage splendide est presque poétique. James Mangold a eu la très bonne d’idées de ne pas trop prendre le film trop au sérieux.

Wolverine: Le Combat De L’Immortel est une série B ultra-jouissive caché, car aujourd’hui le blockbuster moderne ne s’autorise quasiment pas ou plus à être un peu plus intimiste et ne rien faire explosé. James Mangold signe le blockbuster  le moins spectaculaire de l’été et ce n’est certainement pas pour nous déplaire. Le film n’est pas vraiment réussi dans le côté intimiste qu’il espérait et pas vraiment réussi dans ses scènes d’actions (sauf celle du train), pourtant l’ensemble n’est franchement pas raté. Wolverine: Le Combat De L’Immortel n’est nippon, ni mauvais!

Wolverine : le combat de l'immortel : Affiche

Wolverine: Le Combat De L’Immortel de James Mangold: 3/5

(sortie le 24/07/2013)

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Juillet 2013

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s