The Way, La Route Ensemble

Écrit par Werner Dejaeghere

The Way, La Route Ensemble est un film tout simplement séduisant. Un petit plaisir qu’on aura bien vite oublié, mais qui juste après son visionnage nous rends heureux. On passe un bon moment et on a envie que d’une chose c’est prendre son sac et voyager. Emilio Estevez (l’inoubliable « sportif » Andy de Breakfast Club) ne signe certes pas un grand film, mais un bien jolie film qui est parfois un peu trop  long et qui est par moment se révèle assez touchant. C’est toujours très accrocheur.

Synopsis:

Tom Avery, médecin américain à l’existence confortable, entreprend le chemin de Compostelle. Sur sa route, il rencontre Jack l’irlandais, Sarah la canadienne ou encore le hollandais Joost, pèlerins au caractère bien trempé. Tous cherchent à comprendre ce que Tom paraît enfouir profondément. D’abord fuyant, il se confie pas à pas, à mesure qu’il apprend enfin à « marcher ensemble ».

(Source: AlloCiné)

The Way, La Route Ensemble est loin d’être le film de l’année, mais l’ensemble d’une grande simplicité se laisse regarder sans déplaisir. Emilio Estevez signe un film très personnel et aussi familiale, car oui le sixième film du réalisateur est un film fait en famille, car son père (Martin Sheen), sa sœur (Renée Estevez qui joue un petit rôle) joue dans le film, mais au-delà de ça le film s’inspire de sa vie et est dédié à son grand-père (le frère étant certainement trop occupé à s’amuser chez Roman Coppola pour faire le voyage). The Way, La Route ensemble manque parfois d’une vraie mise en scène et de personnage plus profond, mais en évitant les clichés de carte postale et des personnages tous très désespérant, Emilio Estevez évite beaucoup de lourdeur et ajoute une grande sincérité à son film. Tout en simplicité.

The Way, La route ensemble : Affiche

Le scénario est bon. Bien écrit et surtout bien tenu, le scénario est d’une grande efficacité. Alternant scène touchante et découverte du monde, l’histoire est très prenante. Les personnages sont clichés, mais d’autant plus attachant. Les rendre très écrits aurait ajouté beaucoup de lourdeur au film. Les dialogues sont d’une grande simplicité, mais ils font toujours mouche.

Les acteurs sont bons. Martin Sheen est très bon en père grincheux qui essaye de reconstruire, Déborah Kara Unger est parfois à côté, James Nesbitt est bon, Yorick Van Wageningen est toujours juste. Emilio Estevez est parfait dans ses apparitions, il est comme un ange…brillant.

La mise en scène est très simple. Il y a beaucoup de bonne idées, repartie par-ci par-là. C’est toujours très efficace. La photographie de Juan Miguel Azpiroz est très belle. Étonnamment ce n’est pas quand il y a de grand espace que l’image est la plus belle, mais quand le film va dans l’intimiste et filme les corps. Tyler Bates signe comme à son habitude une très bonne B.O. qui apporte beaucoup de fraîcheur. D’une redoutable efficacité et particulièrement prenante.

The Way, La route ensemble : Photo

The Way, La Route Ensemble est un film très sympathique et qui malgré ses longueur passe assez vite. On passe un merveilleux moment, car le film de Emilio Estevez est efficace et simple. C’est légèrement cliché, mais ce sont des clichés qui ne sont pas gênant et mieux ils rendent le film très attachant. Jamais lourdingue malgré les thèmes qui le prédisait a dévié vers du pathos insupportable.

The Way, La Route Ensemble séduit par sa sincérité et sa naïveté. Souvent cliché dans ce qu’il raconte, le film ne parait pourtant jamais idiot. Emilio Estevez signe un film inspiré et inspirant. Une ode à la vie et au voyage, mais surtout au monde. Surprenant par bien des aspects ce The Way, La Route Ensemble a défaut d’apporter des frissons et de grande émotion, apporte sa sincérité et se dévoile comme il est, sans artifices inutile et lourdeur scénaristique. C’est bien écrit, bien joué et bien filmé, sans prétention avec efficacité et simplicité, que demander de plus? On ne boudera donc pas notre plaisir devant ce beau petit film qui vous donnera l’envie de partir en pèlerinage.

The Way, La Route Ensemble de Emilio Estevez: 3/5

(sortie le 25/09/2013)

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Septembre 2013

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s