Jobs

Écrit par Werner Dejaeghere

Jobs nous raconte l’histoire de cette homme qui a révolutionné le monde de l’informatique, de ce grand homme à sa manière, le dénommé Steve Jobs. La première question qui vient à l’esprit après le film c’est « Mais qu’a fait Steve Jobs pour mériter ça!? », pas que le film soit mauvais, mais Joshua Michael Stern nous montre que le côté « gros enfoiré » du fondateur d’Apple. Qu’importe le film est plutôt bon malgré quelques longueurs et des tics de montage épileptique. On passe un bon moment, visuellement c’est travaillé et l’ensemble s’enchaîne sans ennuyer. On regarde tout ça avec un certain plaisir.

Synopsis:

Partout sur la Terre, Steve Jobs est célébré comme un créateur de génie dont les inventions ont révolutionné notre façon de vivre et de percevoir notre monde. Il est aussi connu comme l’un des chefs d’entreprise les plus charismatiques et les plus inspirants qui soient. Mais qui connaît l’homme derrière l’icône? Qui sait quel parcours humain se cache derrière la destinée de ce visionnaire d’exception ? De l’abandon de ses études universitaires au formidable succès de sa société, voici l’incroyable ascension de Steve Jobs, co-créateur d’Apple Inc., l’un des entrepreneurs les plus créatifs et respectés du XXIe siècle.

(Source: AlloCiné)

« Découvrez l’homme, derrière l’icône » nous vendait l’affiche, sauf que Jobs ce n’est pas du tout ça, on nous montre jamais le véritable homme qu’était Steve Jobs, Joshua Michael Stern aurait pu faire un film sur un inconnu, ça aurait été pareil. Le réalisateur ne manque pourtant pas d’ambition, mais son film qui reste malgré tout assez bon manque d’intensité et de réel enjeux dramatique pour pleinement convaincre.

Jobs : Affiche

Le scénario est beaucoup trop écrit et laisse très peu de place au naturel. La vie de Steve Jobs est raconté de manière trop linéaire, sans en montrer trop et pas assez en même temps, le film se plante dans son récit. C’est efficace, prenant et surtout convaincant. Les personnages sont bien écrits, mais qu’en surface. On ne comprend jamais leurs choix et pire on ne rentre jamais en empathie avec eux.  Les dialogues sont formidablement bien construit alternant grand discours à la Lincoln et vrai scène de dialogue ping-pong à la The Social Network.

Les acteurs sont très bons. Ashton Kutcher c’était quitte ou double, mais il nous montre qu’il a les épaules pour le rôle et qu’il maîtrise complètement son personnage, Dermot Mulroney est parfait, Josh Gad est énervant, mais toujours juste, Matthew Modine est très bon, J.K. Simmons est bon, Lukas Haas et Kevin Dunn font le minimum syndical, Nelson Franklin et Victor Rasuk sont magnifiques.

La mise en scène est très inventive, il y a plein d’idées et d’effets de styles parfois superflues et inutiles, mais il y a vraiment l’envie de faire quelque chose. La photographie de  Russell Carpenter est sublime même si il se plante complètement dans sa tentative d’offrir une esthétique 80’s/90’s. John Debney signe une B.O. très efficace et assez jolie. Il ne fait rien de bien original, mais elle fonctionne à merveille.

Jobs : Photo Ashton Kutcher, Dermot Mulroney, Josh Gad

Jobs est donc un mauvais film biopic, mais pas un mauvais film. Le film se révèle être un bon divertissement (ce qui n’est pas sa fonction première), ce n’est pas avec le film de Joshua Michael Stern qu’on apprendra quelque chose sur Steve Jobs, mais on suit tout ça sans déplaisir. Malgré tout ses défauts, Jobs se laisse regarder surtout qu’on est vite accrocher par l’histoire. Bien sûr artistiquement ce n’est pas dès plus génial, mais une histoire prenante et convaincante, on ne va pas dire non surtout en cette période estivale.

Jobs n’est certainement pas le film de l’été et encore moins le film de l’année, mais il est une bonne alternative en cet été saturé en blockbuster (comme l’était le très bon Michael Kohlhaas). Agréable et prenant Jobs a un capital sympathie énorme, mais la qualité n’étant pas toujours présente on sent les longueurs, il n’en reste que le film de Joshua Michael Stern est une bonne surprise dans la mesure où il est inspiré, certes pas de la meilleures façon qui soit, mais on aime la simplicité de l’ensemble. Jobs est à l’image d’Apple Inc. ce n’est que du cool.

Jobs de Joshua Michael Stern: 3/5

(sortie le 21/08/2013)

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Août 2013

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s