Le Dernier Pub Avant La Fin Du Monde

Écrit par Werner Dejaeghere

Le Dernier Pub Avant LA Fin Du Monde est et de loin la comédie de l’année et peut-être même de la décennie, ni plus ni moins. Edgar Wright conclu sa « trilogie » Cornetto (The Three Flavours Cornetto Trilogy), « trilogie » débuté avec Shaun Of The Dead (culte) et suivi par Hot Fuzz (moins connu, mais bien mieux), ils ont pour seuls rapport les Cornetto (forcément!), le gag de la palissade pas assez solide, mais surtout le trio Edgar WrightSimon PeggNick Frost et bien sûr les trois films sont des parodies ou plutôt des hommages de genre (zombie, policier et maintenant science-fiction). Ce Le Dernier Pub Avant La Fin Du Monde est une comédie sur fond de S.F. de genre invasion (oui Wright est un geek), la science-fiction n’est bien sûr qu’un prétexte pour réaliser une comédie et tout simplement amuser…ce qui est totalement réussi.

Synopsis:

L’histoire débute le 22 juin 1990 dans la petite ville anglaise de Newton Haven : cinq adolescents au comble de l’âge ingrat fêtent la fin des cours en se lançant dans une tournée épique des pubs de la ville. Malgré leur enthousiasme, et avec l’absorption d’un nombre impressionnant de pintes de bière, ils ne parviennent pas à leur but, le dernier pub sur leur liste : The World’s End (La Fin du Monde). Une vingtaine d’années plus tard, nos cinq mousquetaires ont tous quitté leur ville natale et sont devenus des hommes avec femme, enfants et responsabilités, à l’alarmante exception de celui qui fut un temps leur meneur, Gary King, un quarantenaire tirant exagérément sur la corde de son adolescence attardée. L’incorrigible Gary, tristement conscient du décalage qui le sépare aujourd’hui de son meilleur ami d’antan Andy, souhaite coûte que coûte réitérer l’épreuve de leur marathon alcoolisé. Il convainc Andy, Steven, Oliver et Peter de se réunir un vendredi après-midi. Gary est comme un poisson dans l’eau. Le défi : une nuit, cinq potes, douze pubs, avec un minimum d’une pinte chacun par pub. À leur arrivée à Newton Haven, le club des cinq retrouve Sam, la sœur d’Oliver pour qui Gary et Steven en pincent toujours. Alors que la fine équipe tente, tant bien que mal, d’accorder le passé avec le présent, une série de retrouvailles avec de vieilles connaissances et des lieux familiers les font soudain prendre conscience que le véritable enjeu, c’est l’avenir, non seulement le leur, mais celui de l’humanité entière, et arriver à «La Fin du Monde» devient le dernier de leurs soucis…

(Source: AlloCiné)

Le Dernier Pub Avant La Fin Du Monde est avant tout un pur bijou d’écriture, car tout du scénario au mouvement des corps, en passant par les dialogues et les répliques est d’une extrême précision, on pense même à Mel Brooks. Edgar Wright signe une comédie hilarante, mais aussi d’une intelligence exceptionnelle au niveau de la technicité, il nous offre quelque chose de très populaire tout en imprégnant son film à 100% de son univers geek, il arrive à toucher tout le monde avec un objet S.F. complètement barré, car cet homme (et Simon Pegg, qui est co-scénariste) à tout compris à la comédie.

Le Dernier pub avant la fin du monde : Affiche

Le scénario est très bon, c’est un bijou d’écriture où tout est formidablement bien construit. Tout est calculé pour faire rire au bon moment et surtout au moment voulu. Les personnages sont très écrits, d’une grande profondeur et surtout d’une grande humanité. Ils sont terriblement attachants, on se prends directement d’amour pour ces quadra grisonnant. Les dialogues sont hilarant et très inventif, mais le plus impressionnant c’est que ça l’est durent tout le film.  On ne peut s’empecher de rigoler devant dans de bonne idées.

Les acteurs sont très bons. Simon Pegg est parfait et avec quelque expérience en plus que les autres prouve qu’il est un des meilleurs acteurs comiques moderne et que par bribes (car le film ne lui laisse pas l’exploiter) il est un très bon acteur dramatique, Nick Frost est très bon est apporte énormément de profondeur à son personnage, Paddy Considine est bon, mais un peu trop en retrait par rapport à la douce folie qu’il peut apporter, Rosamund Pike est à côté, Eddie Marsan est bon, Martin Freeman est toujours juste, mais il encore quelque tic de jeu assez déplaisant.

La mise en scène est très bonne. D’une intelligence rare, la mise en scène est au service de la narration et apporte beaucoup d’effet à certains gags. Elle est surtout très précise, voir chorégraphié et maîtrisé. La photographie de Bill Pope est très belle, mais encore une fois c’est très sombre. Il n’empêche qu’il y a un travail assez exceptionnel sur la lumière. Steven Price signe une B.O. à l’image du film survolté et ultra-efficace.

Le Dernier pub avant la fin du monde : Photo Eddie Marsan, Martin Freeman, Nick Frost, Paddy Considine, Simon Pegg

Le Dernier Pub Avant La Fin Du Monde est un film complètement fou, qui se démarque des autres comédies de par son intelligence et son très bon dosage des tons qui alternent à la perfection comédie pure, action et moment plus intimiste. Le film d’Edgar Wright est un vrai travail d’auteur qui fait même parfois pensé à du Tarantino (le twist de milieu de film est aussi surprenant que celui de Une Nuit En Enfer).

Le Dernier Pub Avant La Fin Du Monde est un peu le mélange des derniers films de Wright, car il a appris et utilisé ses connaissances pour faire son film de la meilleure des façons. Il a le classicisme très anglais de Shaun Of The Dead, l’inventivité comique de Hot Fuzz et surtout la technique très chorégraphié et libre (tout en restant très précise) de Scott Pilgrim. Le Dernier Pub Avant La Fin Du Monde est le film qui fait réellement décollé la carrière d’Edgar Wright, car c’est un peu le film de la maturité et c’est ici qu’il arrête d’être un auteur qui fait des films et se transforme en un vrai (bon) réalisateur. Le Dernier Pub Avant LA Fin Du Monde est un vrai régal durant lequel on ne s’ennui jamais et où on rigole tout le temps, le genre de comédie comme on en aimerait voir plus souvent. Edgar Wright nous offre un film survolté et hilarant…la comédie de l’année!

Le Dernier Pub Avant La Fin Du Monde de Edgar Wright: 5/5

(sorti le 28/08/2013)

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Août 2013

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s