WHITE HOUSE DOWN – Ça casse pas la Barack !

Écrit par Quentin Didier

Avec « White House Down », Roland Emmerich revient à son premier amour : la destruction de la maison blanche (déjà culte 16 ans plus tôt dans « Independance Day » et plus récemment avec « 2012 »). Cet Allemand semble depuis, vouer un culte à la destruction de l’Amérique (« Godzilla », « Le Jour D’Après » ou encore « 2012 » sur une échelle planétaire). Mais voilà, ce chancelier du cinéma Allemand devrait faire attention car il n’est pas à l’abri de se brûler les ailes. A trop engendrer des catastrophes, plus dur sera… la chute. Et si ce « White House Down » était le film de trop ? Emmerich has fallen ?

White House Down : Affiche

En mars dernier, nous avions vu débarquer sur nos écrans « La Chute De La Maison Blanche ». A la vue des critiques et de la distribution, le film s’annonçait sans prétention être un petit apéro en attendant la rentrée. Mais voilà, force est de constater après avoir vu les deux que la comparaison est effectivement indéniable … mais dans le sens inverse. Ce « White House down » n’est qu’une ombre du premier ! L’histoire est à peu près similaire : la maison blanche est attaquée, une personne à qui on ne faisait guère confiance s’improvise garde du corps du président et tente de mettre fin à ce carnage. Ajoutons à cela une histoire de famille, un président qu’on croit mort mais qui ne l’est pas, et des explosions … beaucoup d’explosion. Partant donc d’un synopsis similaire et d’un genre de film stéréotypé, l’on pourrait s’attendre à un simple contrôle C ; contrôle V … mais pas du tout. Le cas.t de « Olympus has fallen » (« La Chute De La Maison Blanche » en VO) est bien meilleur. Malgré son budget deux fois plus petit, on s’y croit plus, il y a plus d’action, ça part vraiment dans tous les sens et c’est juste jouissif !

Si le film avec Gerard Butler démarrait sur les chapeaux de roue (justement avec un accident de voiture !), celui avec Channing Tatum se cherche, avance à tâtons ! Ça commence sur des hélicoptères numériques absolument hideux, puis sur un dégoulinement de patriotisme, puis … ah non ça ne commence toujours pas ! Il faudra attendre plus d’une demi heure pour que le film se mette en marche. Le temps pour nous d’observer le cast. de plus prêt. Channing Tatum est froid, pas mauvais, mais digne d’un burrito manquant d’épice. Jamie Foxx est juste très mauvais et d’autant peu avantagé avec ce rôle de président ridicule ! Jason Clarke, habitué des rôles de méchant est un peu en retrait mais s’en sort. Non vraiment, je n’aurais que deux coups de cœur à faire partager. L’un pour Nicolas Wright, absolument excellent en guide et l’autre pour Joey King, qui après une demi heure où l’on comprend que c’est une fille, nous sort un numéro à la Hit Girl !

Alors je vous vois venir, vous vous dites, on s’en fout du cast., de l’intrigue, des musiques … nous ce qu’on veut c’est de l’action et c’est tout ! Je dois avouer avoir eu un faible à l’époque pour « Le Jour D’Après » et « 2012 » qui malgré ce que l’on peut dire, en foutent plein la vue. Là malheureusement, tout est trop sage, tout est systématiquement pareil, tout est trop numérique, tout est ennuyeux en fait ! « La Chute De La Maison Blanche » à ce niveau là… c’était du plus haut niveau : une armée d’asiatique en délire armés jusqu’aux dents, un bâtiment défoncé de partout à s’en demander « mais comment ça tient encore ce truc ? », une menace internationale bien plus présente. Alors rendez nous notre Roland Emmerich qui faisait des choses pas du crédible mais fun ! Alors pour l’action, effectivement on repassera, alors je retourne à ma musique.

White House Down : Photo Channing Tatum, Jamie Foxx

Blockbuster (et Channing Tatum) oblige, le film se doit de passer par des moments d’émotion…et là … catastrophe, que c’est mauvais ! Et je pense notamment à cette dernière scène, AU SECOURS !!! Comme un sentiment vomitif, qui laisse un goût plus qu’amère au film ! Le tout sous une photographie aussi hideuse que « Les Experts: Miami ».

Le film se permet quand même un semblant de scénario avec cette histoire de vengeance, mais c’est totalement ridicule du début jusqu’au twist final ! Pourtant le twist est similaire dans les deux films. Mais tandis que pour l’un ça fonctionne, pour l’autre, c’est l’achèvement.

On l’aura compris, si vous devez faire un choix pour savoir qui doit détruire la maison blanche, demandez plutôt à Antoine Fuqua. Plus fun, plus rythmé, plus sale, mieux joué, y a pas photo même avec tous ses clichés !

WHITE HOUSE DOWN (1,5/5) – Réalisé par Roland Emmerich – Sortie le 4 Septembre 2013

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Septembre 2013

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s