FLOP 2013

Écrit par Werner Dejaeghere et Quentin Didier

En attendant le Top de l’année, on balance les pires films de cette année là :

(LES TITRES SOULIGNÉS EN BLEU ENVOIENT VERS LA CRITIQUE DU FILM!)

Les ratés de 2013 par Werner:

L’année 2013 fut exceptionnelle sur bien des points. Cette année cinématographique nous a réservée de grosses surprises et de grands films, mais aussi de très mauvais. Autant les bons films étaient très bons, autant les mauvais étaient très mauvais. Comme chaque année il y a beaucoup de ratés, la plupart sont des films français et c’est bien dommage, car même si la France nous en a offert de bons, on retiendra surtout les moins bons.

Cette année 2013 fut très bonne, et même les mauvais films ne viendront pas éclipser le nombre très important de très bons films. En revanche,  les déceptions elles, sont venus envahir les écrans. On attendait beaucoup de films qui au final ce sont révélés être mauvais et au mieux juste décevant.

Voilà donc ce Flop 20 de l’année 2013 :

20: Warm Bodies – Renaissance de Jonathan Levine : Petite romcom au concept génial, mais gâché par une niaiserie de chaque instant.

19 : Les Apaches de Thierry De Peretti : Trois scénaristes pour sortir un film sur le visage inconnu de la Corse et qui aurait mieux fait de le rester.

18 : Pacific Rim de Guillermo Del Toro : Del Toro a sorti l’artillerie lourde, mais tire a blanc dans un film écervelé et difficilement supportable.

17 : Les Derniers Jours de Alex et David Pastor : Film totalement con sur la crise économique en Espagne. Le concept original montre vite ses limites.

16 : Magic Magic de Sebastian Silva : Biberonné par Polanski, Magic Magic n’en a que l’aspect. On y comprend rien et c’est juste très long.

15 : Upside Down de Juan Solanas : Roméo & Juliette façon S.F. à l’endroit ou même à l’envers, Upside Down ne décolle jamais.

14 : Sublimes Créatures de Richard LaGravenese : Twilight a un successeur, c’est moins con, mais c’est tout aussi chiant. Sans intérêt.

13 : The Sessions de Ben Lewin : N’évitant aucun écueil, Lewin signe un film particulièrement dérangeant…dans le mauvais sens du terme.

12 : The Hit Girls de Jason Moore : Teen- movie complètement raté, The Hit Girls ne raconte rien d’intéressant et est de très mauvais goût.

11 : Hôtel Transylvanie de Genndy Tartakosky : Obscur film d’animation à l’humour plus que douteux.

10 : Les Amants Passagers de Pedro Almodóvar : Almodóvar la tête dans les nuages pour une comédie qui nous donne envie de tout envoyer en l’air. On l’a perdu.

9 : Une Histoire D’Amour de Hélène Fillières : Malgré un Poelvoorde à son meilleur niveau, Une Histoire D’Amour s’avère malgré tout totalement vide.

8 : Djeca, Les Enfants De Sarajevo de Aida Begic : Ces « Enfants de Sarajevo » sont très ennuyeux, on ne s’intéresse jamais à rien ici. Anodin.

7 : Juliette de Pierre Godeau : Juliette où comment un réalisateur vient nous rappeler que 1H20, ça peut-être très long.

6 : Eyjafjallajökull de Alexandre Coffe : Construire un film autour d’un titre, on a vu mieux comme idée.

5 : Des Gens Qui S’Embrassent de Danièle Thompson : Avec son film Thompson nous montre tout ce qu’il ne faut pas faire au cinéma. Merci des conseils.

4 : Paulette de Jérôme Enrico : C’est assez désolant de voir Bernadette Lafont dans un de ses derniers rôles pour un truc aussi mauvais.

3 : Joséphine de Agnès Obadia : Après Joséphine, on comprends pourquoi certain homme battent encore leurs femmes. Affligeant.

2 : Mamá de Andres Muschietti : Ridicule au possible, Mamá ne fait jamais peur, pire il fait rire.

1 : Une Chanson Pour Ma Mère de Joël Franka : Le degré zéro de la comédie, rien ne fonctionne et il n’y aucune trace de cinéma. Ratage complet.

Voilà pour les pires films de cette année 2013. À noter aussi les certes moins mauvais, mais mauvais quand même :

Gangster Squad de Ruben Fleischer

Vive La France de Michaël Youn

No de Pablo Larrain

À La Merveille de Terrence Malick

Parker de Taylor Hackford

Kick-Ass 2 de Jeff Wadlow

Players de Brad Furman

Je n’ai pas vu Les Profs, TurfBoule Et Bill, Belle Et Sébastien, La Vraie Vie Des Profs, Les Reines Du Ring, Carrie, La Revanche, etc… La plupart sans regret…tous en fait!

Retrouvez ici ma liste des Flop sur Vodkaster ——–> Oui, ici!

Les ratés de 2013 par Quentin:

« 2013 » à coup sûr L’année du cinéma pour ma part. Radin comme je suis, une carte UGC illimité et un plan de Paris trouvé par terre bien en main, je me suis dirigé pendant un an dans les cinémas les plus fréquentés mais aussi les plus reculés de la capitale à la recherche de la  dernière nouveauté ou encore du film ne sortant uniquement que dans une seule salle de France.  Du film interdit au moins de 18 ans aux films pour gamins, rien ne m’a été épargné. Presque 200 films avalés, certains gobés, d’autres pas tout à fait digérés, voici mon FLOP 10 de l’année…

Flop 10 2013 :

10. An Oversimplification Of Her Beauty (0.75/5) de Terence Nance :

Ne me dites pas que vous n’avez jamais piqué une crise en vous disant que le dernier clip de « machin » était juste « trop swaggy » mais beaucoup trop « short ». Que vous rêviez qu’il dure éternellement… Je peux vous assurer qu’après avoir vu ce « film », vous allez vite le regretter. Une sorte de thèse sur l’amour métaphysique interminable sans queue ni tête. Un homme qui visiblement trouve son histoire suffisamment « intéressante » et « drôle »  pour nous la raconter, j’appelle ça de l’égocentrisme, surtout quand personnellement je trouve son histoire pourrie et qui devrait être dans le FLOP 10 de tout le monde … et ça c’est de l’égoïsme !  Ça c’était dans l’écran, et dans la salle c’était comment ? Dans la salle, c’était plutôt « Koh-Lanta« . 15 spectateurs…  environ 5 survivants et à la clé une perte d’1h30 de sa vie et 10 euros! En même temps quand le distributeur s’appelle « Damned Distribution« , on pouvait deviner ce qui allait nous attendre.

9. Magic, Magic (0.75/5) de Sebastian Silva :

Ce sera surement le seul film de ce Flop dont j’arriverais à en extraire des qualités. Michael Cera est absolument parfait en attardé mental et la première heure, sorte de prémisse d’un film d’épouvante est assez regardable. Malheureusement, dans la dernière demi -heure, le film plonge (c’est le cas de le dire !) dans le mauvais gout le plus total, remettant en cause tout ce qu’on avait pu penser du film auparavant. Et forcément quand on sort sur une note plus qu’amer avec une envie de vomir très prenante, on a du mal à se souvenir des quelques bons moments passés tant on l’a en travers de la gorge. C’est bien joué, à la fois drôle et intriguant, mais au final sans surprise, terriblement long et doté d’une dernière scène de très mauvais gout.

8. Gatsby Le Magnifique (0.5/5) de Baz Luhrmann :

Oui, j’ai détesté ce film! Pourtant j’adore tout ce qui bouge, qui est coloré, empli de musiques et pourquoi pas de nostalgie mais là, à trop en faire, ça déborde, on boit la tasse comme Di Caprio. C’est long à démarrer, long à finir et ça manque cruellement d’une intrigue un peu plus marquée. Énormément de potentiel, malheureusement ce n’est pas parce que tous les ingrédients d’un gâteau sont bons qu’ils vont ensemble. Il faudra penser à acheter un bol doseur à Baz la prochaine fois ! À moins tout simplement que je sois jaloux de la vie de Gatsby

7. Lincoln (0.5/5) de Steven Spielberg :

D’une, je ne suis pas passionné par les biopics. De deux, je n’aime pas la politique. De trois, je ne supporte pas de tout ce qui parle de l’esclavage. Comme une sorte d’envie suicidaire ou tout bêtement pour appliquer le dicton « y a que les cons qui ne changent pas d’avis », je me suis propulsé dans ce film comme un homme canon ne sachant pas où cela le mènerait. Le vol fut INTERMINABLE et le paysage ma fois beaucoup trop terne pour me plaire. J’y ai de plus croisé dans les airs, un Daniel Day-Lewis absolument dé…bec…tant ! L’atterrissage, quasiment 150 ans plus tard, ne fut pas sans quelques égratignures qui me servent de leçon.

6. Belle Du Seigneur (0.5/5) de Glenio Bonder :

Le film est aussi long que les ascenseurs manuels de l’époque, c’est probablement la seule chose que j’aurais retenu de ce long métrage. Je ne sais plus de quoi ça parle et j’estime que j’ai perdu suffisamment de temps avec ce film pour m’en refaire la BA. Si seulement je me l’avais faite avant… Quel ne fut pas ma surprise de revoir Natalia Vodianova quelques mois plus tard dans la pub Shalimar. Finalement, c’est un peu la même chose que « Belle du Seigneur« : elle est fade, c’est interminable, il y a de l’amour ambiguë et du sexe, ça ne raconte rien et l’on a cette phrase sur notre lèvre à la fin « Tout ça pour ça! ».

5. The Master (0.5/5) de Paul Thomas Anderson :

Duel au sommet entre Joaquin Phoenix et Phillip Seymour Hoffman… alors forcément quand on n’aime pas ces deux acteurs, ça commence très mal. Ces acteurs sont peut être excellents, mais les supporter pendant deux heures avec leurs tics c’est à la limite du supportable. Une première partie très inutile, une seconde partie inutile et une dernière pas…sable (ceux qui l’ont vu comprendrons!). N’oublie pas ton oreiller et mets toi en OFF man!

4. Les Salauds (0.5/5) de Claire Denis :

Ai-je dormi pendant ce film, mais je ne m’en souviens plus du tout! Un comble pour un film qui parle d’amnésie et venant d’une réalisatrice qui a tourné un film du nom de « J’Ai Pas Sommeil« .  Très mal joué, une construction atypique mais assez raté, on en ressort lessivé comme après avoir bu 35 rhums.

3. Pas Très Normales Activités (0.5/5) de Maurice Barthélemy :

Il y a des films qui sont nuls, mais qui au moins sont divertissants (je pense notamment au très critiqué « My Movie Project« ) et puis, il y a celui là… Déjà quand on prend sa source d’inspiration dans une saga merdique du nom de « Paranormal Activity« , on ne peut pas faire de miracle, alors en plus quand on y ajoute des acteurs de bas étagères, forcément c’est plus que bancal (n’est pas Ikéa qui veut !). C’est très mal joué, ça aurait pu être écrit par un gamin de cinq ans et surtout… Mon Dieu que c’est commercial! La preuve ? Le lendemain, je me suis acheté un paquet de Granola! Les biscuits étaient à l’image du film… ça tourne en rond et ça frôle l’indigestion. Une comédie Low Cost en somme…

2. The Iceman (0.5/5) de Ariel Vromen :

Un mauvais goût de ma part surement, mais je n’aime pas les histoires de mafieux, désolé je ne prendrais pas de dessert. Des personnages trop mous et d’aspects dégueulasses, un montage qui s’effondre, une histoire vraie mal dressée qui part dans tous les sens mais finalement ne monte jamais. Et surement un peu trop de glaçage parce que je suis resté de glace en fait! C’est ce qui s’appelle faire un plat!

1. Michael Kohlhaas (0.5/5) de Arnaud des Pallières :

Il y a des films où seulement au bout de 5 min on se dit que le temps va être long… très long… Celui-ci s’y place au premier rang, tout comme il se place au premier rang de mon Flop 2013. N’ayant rien d’autre qu’une vieille branche du nom de Mads Mikkelsen pour se raccrocher, je ne peux que tomber dans les bras de Morphée tant je n’apprécie pas la froideur de cet acteur. Un périple à 200cm à l’heure, des dialogues quasiment inexistants et une fin qui ne nous fait guère froid dans le dos (ceux qui l’ont vu comprendrons!) saupoudrée d’une magnifique musique de style Disney qui n’a absolument rien à faire là. Heureusement, l’on pourra se raccrocher aux dents de lapin de Mélusine Mayance pour éviter la carotte de l’année.

Ils ont eu chaud aux fesses :  « Sous Surveillance » de Robert Redford, « What Richard Did  » de Lenny Abrahamson, » Juliette  » de Pierre Godeau, « Effets secondaires » de Steven Soderbergh, « Le prochain Film » de René Feré, « Une place sur Terre « de Fabienne Godet, « Before Midnight » de Richard Linklater, « Landes » de Francois Xavier Vives, »Happiness Therapy » de David O Russell.

Les autres déceptions de l’année * (ces films attendus mais finalement bien ratés!) : Pacific Rim de Guillermo Del Toro, Conjuring: Les Dossiers Warren de James Wan , Les Profs de Pierre-François Marin-Laval , Hunger Games – L’Embrasement de Francis Lawrence, Fast And Furious 6 de Justin Lin , Iron Man 3 de Shane Black , Oblivion de Joseph Kosinski , Elysium de Neill Blomkamp , Insidious : Chapitre 2 de James Wan , Very Bad Trip 3 de Todd Phillips , Red 2 de Dean Parisot , G.I. JOE : Conspiration de John Chu, Le Hobbit : La Désolation De Smaug de Peter Jackson 

* Du pire à la limite du passable

Retour de Werner à l’écriture :

Voilà pour les pires films de l’année de cette si riche année 2013 de chez Fresh Buzz Cinéma, n’hésitez pas a laisser donner votre avis dans les commentaires ou même à donner votre Flop de l’année encore une fois dans les commentaires. Tout les titres soulignés en bleu sont en fait des liens vers nos critiques du dit film.

P.S. : Moi (Werner) aussi  j’ai été aussi surpris quand j’ai vu les films du Flop de Quentin, vu que j’ai aimé Lincoln, The Master ou encore Michael Kohlaas…C’EST UNE RÉACTION NORMALE!

P.S. Bis : Moi (Quentin)  j’ai été outré (comme vous j’imagine) quand j’ai vu les films du Flop de Werner, vu que j’ai adoré Warme Bodies, The Hit Girl, Paulette et aimé Uspide Down, Joséphine, Hotel Transylvanie ou encore Sublimes Créatures. C’EST UNE RÉACTION NORMALE!

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Uncategorized

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s