Les Gazelles

Écrit par Werner Dejaeghere

Autant le dire dès le départ la séance du film de Mona Achache fut une véritable épreuve, car le propos est totalement gerbant et pourtant je ne peux m’empêcher de trouver des qualités à ces « gazelles ». Si le film s’avère en plein dans l’air du temps, ces temps actuels n’ont rien de beau donc durant 1H39 on regarde des femmes célibataires de 30 ans se faire baiser par le premier barbu qu’elles croisent le pire étant que Les Gazelles porte un regard très juste et il est très sérieux, c’en est d’autant plus désolant.

Synopsis:

Marie et Eric, trentenaires en couple depuis le lycée, signent l’achat de leur premier appartement quand Marie est saisie d’un doute vertigineux. Sa rencontre avec un beau brun ténébreux va précipiter sa décision : elle quitte Eric pour plonger dans le grand bain du plaisir et de la liberté.
Mais elle va surtout se manger le fond de la piscine…
Et découvrir un monde sans pitié : à son âge, le célibat est vite perçu comme une tare suspecte.
Eclairée par des amitiés nouvelles, Marie va apprendre à envisager son célibat comme une chance d’où elle pourrait sortir plus forte, et enfin prête à être heureuse.

(Source: AlloCiné)

Cette comédie douce-amer, c’est Mes Meilleures Amies de Paul Feig à la sauce française et le côté comique de Les Gazelles est très réussi, on ne rit jamais vraiment , mais tout le festival de bon mot et de situations cocasses est jouissif, mais le problème est que Mona Achache est très sérieuse ce qui rend Les Gazelles très repoussante.

Les Gazelles : Affiche

Le scénario est très bien écrit, il se déroule très bien. On est certes sûr des chemins balisés, mais c’est très bien fait donc ça passe. Les personnages sont écrits à la perfection, ils sonnent tous très juste, mais ils sont tous (sans exception!) absolument immonde et dotés d’une morale bien douteuse. Les dialogues sont un régal. Durant tout le film on a droit a quelques lignes bien senties assez amusantes.

Le casting est franchement génial et c’est ce qui fait supporter un minimum le film. Camille Chamoux est très bonne, Audrey Fleurot est parfaite et poursuit son parcours en s’affirmant comme une actrice qu’on verra bientôt partout, Franck Gastambide est surprenant dans un rôle différent que la « kaïra », Joséphine De Meaux est mauvaise et dans le surjeux constant, Samuel Benchetrit est toujours juste, Naidra Ayadi est bonne et on peut aussi voir le jeune Miljan Chatelain qui nous avait enchanté dans Quand Je Serai petit de Jean-Paul Rouve.

La mise en scène est dans l’ensemble assez plaisante, mais elle s’essaye bien trop souvent à des effets clipesques lourdingues et vraiment inutile. La photographie de Patrick Blossier est d’une incroyable fadeur. Il y a beau avoir un travail sur la lumière, ça reste trop léger et surtout vain. Eric Neveux signe une B.O. agréable, mais pas originale pour un sou. On reconnait les titres passés, mais il n’apporte aucune émotion et ne feront levés que les pieds.

Les Gazelles : Photo Audrey Fleurot, Camille Chamoux, Joséphine de Meaux, Naidra Ayadi

Les Gazelles a des qualités immenses, mais il se dote d’un récit dès plus abject et donc annihile tout le plaisir qu’on aurait pu avoir. L’un des gros problème du film est aussi que la plupart du temps, il se tire une balle dans le pied par exemple dans des moments très fort en émotion ou plutôt au potentiel émotionnel important Mona Achache vient y ajouter un élément comique qui vient tout détruite et donc venir nous interroger sur l’utilité de la chose, on arrive donc jamais à s’accrocher au récit et surtout aux enjeux déjà très maigre.

En fait Les Gazelles est assez bon dans le sens où il est très soigné et que pour une fois dans la comédie française on pose un vrai regard et celui-ci est sans concession sur la société actuelle, mais le problème c’est que cette société est abject et on la vit au jour le jour alors le film de Mona Achache est totalement inutile. Les Gazelles ou comment un film au qualité indéniable vient se rendre détestable du fait de son horrible propos. Dommage. Si les femmes se reconnaîtront et que le film parlera aux autres, il n’en reste pas moins que Mona Achache filme des salopes qui sont à vomir.

Les Gazelles de Mona Achache: 2/5

(sortie le 26/03/2014)

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Mars 2014

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s