X Men: Days Of Future Past

Écrit par Werner Dejaeghere

Le voilà le X-Men que l’on attendait, le voilà le film de super-héros qui va rassembler tout le monde, Bryan Singer réinvente la saga pour nous offrir l’un des meilleurs blockbusters de tout les temps et même a faire oublier qu’il en est un. Ne comptez pas voir ce X Men: Days Of The Future Past sans avoir vu tout les films liés avant, oui vous allez comprendre, mais vous ne ressentirez rien. Singer prends le meilleur de la mythologie X-Men pour le concentrer dans un film époustouflant d’intelligence. Impossible donc de parler de ce nouvel film sur nos mutants préférés sans parler des précédents. C’est en 2000 que Bryan Singer lance la mode du film de super-héros avec X-Men (saga dont je ne suis pas spécialement fan, mais quand même…) divertissement subtil, mais terriblement ennuyeux qu’importe c’est un carton. Trois ans plus tard il rempile avec un second opus qui est le même film avec bien plus d’action et ça paye, il est considérait comme le meilleur puis vient l’heure de la débandade. Dixit Singer place à Brett Ratner qui signe un divertissement qui le fait le boulot et qui est certes moins subtil, mais pas totalement con et malheureusement tout le monde n’étant pas de mon avis, il est détesté. En 2009 vient un spin-off sur le personnage adoré du grand public qu’est Wolverine intitulé X-Men Origins: Wolverine signé Gavin Hood qui est sifflé partout et qui faut l’avouer n’est pas très bon, ça reste tout de même une honnête série B. Un autre spin-off est dédié à Wolverine intitulé Wolverine : Le Combat De L’Immortel signé James Mangold et qui lui a divisé, mais juste avant lui la Fox avait ressuscité les X-Men avec l’excellent X-Men: Le Commencement signé Matthew Vaughn qui racontait la genèse des mutants dans une ambiance géniale et un univers repensé. Bryan Singer avec X Men: Days Of Future Past prends le meilleur de chaque épisode pour nous servir un film dantesque.

Synopsis:

Les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui pourrait impacter mondialement humains et mutants.

(Source: AlloCiné)

Bon parce X Men: Days Of The Future Past c’est un peu long on va le raccourcir en DOFP ce sera plus facile. Dès le départ on attendait beaucoup de ce nouvel X-Men, car la Fox a su vendre son film avec grandes finesse et des choses bien plus intéressantes que des affiches ou des bandes-annonces, non elle teasait en nous montrant des photos de tournage où on pouvait voir des éléments connus et bien plus excitant qu’une promo normale. Puis vint l’heure de la bande-annonce finale qui était très bien construite et terriblement excitante, mais surtout elle était plein de promesses qui sont bel et bien tenues. DOFP est d’une grande intelligence, car en mixant les deux générations de mutants (passé et futur) il solidifie la subtilité de ce que la franchise X-Men aborde et cela apporte des enjeux dramatiques  inattendues. Pour la première fois dans un blockbuster on a réellement l’impression que le monde tel que nous le connaissons va disparaître.

X Men: Days of Future Past : Affiche

Le scénario est extrêmement bon, c’est finement construit et contrairement au premier, on ne s’ennuie pas une seule seconde. Tout ici intéresse. Les personnages sont à la base bien écrit alors apporté leurs de la profondeur et de réel enjeu vous obtiendrez les meilleurs personnages de blockbuster jamais écrit. Ils ont une vraie résonance humaine. Les dialogues sont certes très américains en mode grand discours héroïques, mais il arrive par moment à vraiment capter le temps et donc viser juste. L’humour est aussi très présent et certaines joutes verbales sont vraiment drôles.

Le casting est comme toujours dans la franchise X-Men est juste, mais plus encore cette fois-ci. Hugh Jackman revisite son interprétation du rôle qui l’a fais connaître pour y apporter plus de profondeur. James McAvoy est toujours juste. Jennifer Lawrence colle très bien à son personnage. Michael Fassbender est en-dessous ce qui est assez étonnant. Nicholas Hoult est bon. Peter Dinklage est mauvais. Patrick Stewart est bon. Ian McKellen est à côté est paraît très fatigué. Halle Berry fait comme toujours le boulot. Shawn Ashmore est très bon. Si tout le casting est pas parfait l’homogénéité de l’ensemble fait que tout passe.

La mise en scène est démente. Singer a plein d’idée et il prends un malin plaisir a nous le montrer. Il nous offre l’une des scènes les plus cool de l’histoire…rien que ça! La photographie de Newton Thomas Sigel est très belle surtout dans les scènes se déroulant dans le futur où il nous en mets plein la vue. John Ottman signe une B.O. extraordinaire. Jamais dans les extravagances sonores dont nous a habitué Hollywood depuis quelques temps non, Ottman trouve toujours le ton juste.

X Men: Days of Future Past : Photo Evan Peters, Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender

X Men: Days Of Future Past est un vrai régal et un modèle de divertissement comme on aimerait en voir plus souvent. Tout dans le film de Bryan Singer s’enchaîne avec grande fluidité pour au final être un récit qui arrive à la fois à être réellement divertissant tout du long avec de nombreuse scènes d’actions trépidantes et d’une intelligence rare en questionnant le monde dans une ambiance assez sombre et étonnante. DOFP c’est aussi un soin tout particulier accordé aux effets spéciaux qui servent à l’histoire et c’est plaisant de voir un film où la destruction n’est pas là que pour le plaisir. Singer fait des X-Men des personnages plus humains et les encrent enfin dans un monde plus réalistes et ceux pour notre plus grand plaisir. De ce DOFP émane une grande émotion dû à cette humanité..

Bryan Singer reste dans les chemins balisés du blockbuster, mais il arrive à en extraire une certaine poésie en y apportant tout l’amour qu’il porte à cette fantaisie héroïque. Avec DOFP le réalisateur explore la mythologie des mutants et de cette curiosité il se réapproprie le blockbuster américain pour faire bien plus que l’énième film de super-héros qui marche, non Bryan Singer signe un véritable chef-d’oeuvre de sciences-fiction. DOFP n’est donc pas une surprise, il confirme tout ses promesses et nous donne l’espoir qu’un jour on verra bien plus souvent des blockbusters de cette qualité. La Révolution est en marche.

X Men: Days Of Future Past de Bryan Singer: 4,5/5

(sortie le 21/05/2014)

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Mai 2014

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s