SEXY DANCE 5 – Machine à Sou…K !

Écrit par Quentin Didier

sexy-dance-5-all-in-vegas-sort-aujourd-hui

« Toujours plus loin, toujours plus chaud, toujours moins fort »

 

Bien que le réchauffement climatique n’ait pas encore atteint son pic (de Dante ?), Eric Charden nous le confiait déjà en 1979 : « l’été sera chaud » ! Alors sortez tous en petites tenues et venez jouer à la pêche aux moules dans tous les cinémas de France. Non je ne suis pas en train de vous parler de mollusques, mais bien de ces divines créatures siliconées du nom de « femmes ». Et à ce petit jeu, il paraît que le stand « Sexy Dance 5 » fait fureur en ce moment ! Sur le marché depuis 8 ans, la saga est bien rodée (et gaulée !). Si vous vouliez du changement donc, je vous conseille plus le chamboule-tout juste à côté ! « Honey », « Street Dance » et dernièrement « Battle Of The Year » … les films de danses pour adolescents pullulent aussi vite que les moustiques posent leur tentes (acules !) sur les jolies frimousses en cette pleine période estivale ! Saga la plus rentable du genre, « Sexy Dance » choisit de ne pas s’arrêter en si bon chemin….

Cependant, cette année, elle prévoit de chausser les gros sabots (pas l’idéal pour l’été !). Là où le premier opus avait autant révélé les abdos. de Channing Tatum qu’un scénario maîtrisé, les suites (je n’ai pas vu le 4, que Saint-Père me pardonne !) furent toutes plus factices et en plastique les unes que les autres, pour atteindre leur heure de dégloire dans ce cinquième opus (à peu de chose près) raté ! Comme pour remercier les fans de la première heure, la saga se branche sur « 90.4 » (pour Paris) en mode nostalgie ! C’est le retour des héros … Retrouvez l’insupportable Andie de « Sexy Dance 2 », le virevoltant Moose qui s’est presque incrusté dans toute la saga, Eddy ou bien Sean de « Sexy Dance 4 », Monster de « Sexy Dance 3 » (qui a aussi joué dans « Battle Of The Year » parce que sinon ça serait trop facile à suivre) ou encore la potiche mais néanmoins (MEGA) séduisante Camille de « Sexy Dance 1 » et « Sexy Dance 3 » plus connue pour son rôle dans « Camp Rock » qui semble avoir un abonnement demi pension dans la saga ! Vous avez suivi ? Moi non plus !

Rassurez-vous, ce « All In Vegas » ne fera pas un seul instant appel à vos méninges. Tout au plus, le seul effort qu’il vous demandera c’est d’essayer de vous décoller de ce siège reconvertit en canapé-lit pour l’occasion pendant deux heures (Parce que oui, un voyage à Las Vegas c’est long !!!!) et d’éviter le coup du lapin. Une chose est sûre c’est que Trish Sie nous l’a bien posé ce lapin !

Synopsis ( source AlloCiné) :

Alors qu’un danseur de rue de Miami, Sean Asa, emménage à Hollywood rêvant de fortune et de gloire, il se retrouve confronté aux contraintes quasi insurmontables requises pour réussir dans le milieu professionnel de la danse. Mais lorsque la nouvelle équipe qu’il forme avec la belle et opiniâtre Andie West se quali¬fie en finale d’un reality show de qualité sous les paillettes de Las Vegas, il trouve alors l’occasion de réaliser son rêve.

Le film se décompose en deux parties : la réunion des anciens en vue d’intégrer la compétition du moment et (attention voici le spoiler le plus horrible de toute l’histoire …) cette fameuse compétition qu’ils essayeront de gagner.

Il ne faudra pas attendre très longtemps pour sentir le coup fourré ! Le prologue/ générique manque cruellement d’originalité et de peps ! « Sexy Dance 5 », contrairement aux autres films de la saga, opte pour un démarrage exponentiel (malheureusement ce ne sera qu’une apparence !). C’est aussi dur à avaler qu’un burrito froid, pourtant c’est ce qui nous est gentiment proposé ici ! La première chorée pointe son nez et avec elle s’envole tous nos espoirs. Une sorte de battle brouillonesque ( comprendre « brouillonne » et « grotesque ») dans un bar. Le temps passe (eh oh les gars vous savez que vous avez un avion à prendre pour Las Vegas ??)… les clichés se pointent….la guerre des clans éclate (encore !) … les gens se réunissent … Pas l’ombre d’un semblant de chorées originales, de musiques pimpantes à l’horizon … tout est littéralement plat. Pas de doute, après la demi heure de film, l’avion est toujours sur la piste … nous beaucoup moins sur celle de danse ! Justement, la danse et la musique qui auraient dû être omnipotents ne se présentent que trop partiellement, laissant plus la place à des dialogues puériles et répétitifs. Ceci dit, c’est au travers d’une agréable prestation revisitant le mythe de Frankenstein que la lumière vacillera au bout du tunnel. Rien de déchirant malheureusement mais une certaine beauté dans la mise en scène. On reprend espoir … avant de basculer dans une seconde partie de film aussi frustrante que mauvaise …

image_487ac

Même en cherchant bien, on a du mal à trouver comment aimer « Sexy Dance 5 »

La deuxième partie se concentre sur le concours « Vortex » niché au cœur de Las Vegas et présenté par ce qui pourrait s’apparenter à la sœur d’Effie de « Hunger Games » en cent fois plus insupportable (oui c’est possible !). « Que les jeux commencent … ». Les scénaristes ont dû visiblement se perdre dans la ville du péché tant les ficelles et le manque d’intérêt sont omniprésents. Pour dire, l’histoire d’amour entre les deux protagonistes principaux (la marque de fabrique des « Sexy Dance » ndlr ) est balayée au profit d’un concours sans artifices. Pourtant à Las Vegas, y a vraiment de quoi mettre le feu ! Là, obligé de se produire dans des espaces minuscules, les meilleurs crews du monde vont devoir s’affronter pour décrocher un contrat. Le rythme infernal et quelques blagounettes bien trouvées servent pourtant de cache-misère à un cruel manque d’ambition.

Visuel d’une part. La 3D joue pleinement son rôle de gadget. Chaque objet nous arrive au visage comme une claque nous prouvant que l’Homme ne sait pas se servir habilement de cette technologie. Et où sont passé toutes les petites trouvailles des opus précédents ? (jeux de lumières, danse sur l’eau ou même dans des lieux insolites). Rien à signaler non plus sur les chorées. Personnellement, après m’être quasiment mangé tous les films du genre, je suis resté complètement insensible face à ses chorégraphies, même pire …. Profondément désemparé ! Certes, la danse du robot était de la partie mais toutes les danses semblaient tellement motorisées. Oui, fans de « Sexy Dance », après s’être farci tous les films, on se demande si la Danse a évolué depuis 2006 ! On leur jetterait bien des tomates tiens ! Grosse frustration également avec l’absence d’une scène de danse en extérieur (même pas une … !)

Et puis, sonore d’une autre part. Le choix des musiques est plutôt mauvais (chacun ses goûts après!). Toutes semblent se ressembler pour s’unir avec un but en commun : nous casser les oreilles ! Une impression d’écouter des mix à outrance avec aux manettes, un DJ bourré !

7

 » L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération « 

Les rounds s’enchaînent a un très bon rythme, malmené inlassablement par des histoires niaises et naïves au possible. « Oh mais l’émission est truquée c’est horrible » … 2e spoiler dont il sera impossible de s’en remettre, désolé ! Et allez soyons fou avec un troisième « Oh mais j’embrasse une fille et comme de par hasard ma copine qui était à des milliers de kilomètres de moi se pointe pile à ce moment là ». Attention … les Razzie Awards ne sont pas loin se rythme là !

La saga « Sexy Dance » a visiblement fait son temps … Elle tombe à corps perdu dans les travers des « films anniversaire » et brise le notre par la même occasion. Sans fondations (une histoire d’amour impossible) et bons matériels (une réalisation plate), le film s’écroule sous la forte pression qui lui était donné ! À titre comparatif, le dernier film du genre « Battle Of The Year » littéralement démonté par la presse n’était certes un pas un joyau mais semble plus humain que ce qu’est devenu désormais « Sexy Dance » : une machine à fric !

SEXY DANCE 5 – All In Vegas (1.75/5) – Réalisé par Trish Sie – Date de sortie : le 16 Juillet 2014

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Juillet 2014

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s