22 Jump Street

Écrit par Werner Dejaeghere

Le maître mot de 22 Jump Street est bluffant. Bluffant car si on était très emballé à l’annonce d’une suite étant donné qu’on avait adoré 21 Jump Street qui était une très bonne comédie US comme on en avait plus vu depuis un moment (il a d’ailleurs finis 10ème de notre Top 2012), cette suite elle n’augurait rien de bon, fin c’était surtout histoire de parano, car en ces temps de crise artistique qui a atteint Hollywood une suite était synonyme de machine à billet vert, mais surtout de profit au profit de la qualité et c’est là que 22 Jump Street se montre bluffant, il vient faire la critique de ce système hollywoodien gangrené par l’appât du gain. Le duo Phil Lord et Christopher Miller en plus de signer une comédie d’une hilarante connerie et d’une maîtrise comique impressionnante nous servent un divertissement qui fait le job à la perfection, mais surtout une radiographie du système hollywoodien au travers de pique bien sentie et pourtant d’une finesse incroyable.

Synopsis :

Les deux policiers Schmidt et Jenko, après être retournés au lycée pour mettre à découvert un nouveau réseau de trafiquants, retournent cette fois-ci à la fac pour démanteler un trafic de drogues.

(Source : AlloCiné)

Lord et Miller sont décidément de grand réalisateur qui à la manière d’un Spielberg arrive à allier divertissement de qualité et vrai film critique. 22 Jump Street déploie son intrigue avec un certain talent, car si on a que faire de cette histoire dès plus simplistes, les gags et les dialogues tout bonnement hilarant et au pire amusant fait que l’on ne peut pas se désintéresser de cette histoire classique dans le genre. On ne peut s’empêcher de se marrer devant ces gags souvent grossiers mais jamais vulgaires et surtout jamais superflus comme le sont les meilleurs films du Frat Pack.

Le scénario est parfait, car d’une efficacité à toute épreuve. Une histoire de trafic de drogue dans une université où vont allé fouiner deux flics infiltrés, rien de plus inintéressant et pourtant tout se déroule à un rythme d’enfer et quand le film se pose c’est pour parler de ses personnages ce qui est pour le coup très intéressant. Les dialogues sont excellents, ils sont d’une grande force comique et surtout d’une précision époustouflante. Toujours le bon mot au bon moment. Les personnages eux sont hyper attachants et même si ils sont très simples, ils sont bien travaillés. 22 Jump Street est aussi une ode à la camaraderie et ce n’est pas au travers de son récit qu’il le montre, mais de ses personnages qui d’après leurs choix, leurs actions vont mettrent leur relation à rude épreuve et tout ceci est parfaitement ficelé.

La mise en scène est très bonne, Lord et Miller savant filmer et ils le démontrent au travers d’une ribambelles d’effets certes inutiles, mais qui collent à l’ambiance du film. La réalisation est d’une folle liberté. La photographie de Barry Peterson est dès plus simple et pourtant il y a un certain aspect naturel (qui ne l’est pas vraiment) ce qui est assez rare dans ce genre de production. Mark Mothersbaugh signe une B.O. insignifiante qui n’est qu’une sélection de hit qui bougent et mettent l’ambiance. Ça fonctionne certes, mais ça n’a que très peu d’intérêt.

22 Jump Street : Photo Channing Tatum, Jonah Hill

Le duo Lord – Miller sont définitivement les réalisateurs les efficaces et les plus prometteurs d’Hollywood après avoir fais de Tempête De Boulettes Géantes pourtant pur produit pour vendre l’IMAX une espèce de fable écologique, faire revenir au goût du jour une série ringarde des 80’s avec 21 Jump Street et surtout fait d’un film d’animation familial un pamphlet contre le capitalisme avec La Grande Aventure Lego, ils reviennent avec 22 Jump Street, un divertissement ultra-calibré et tout ce qui a de plus classique pour venir parler des affres d’Hollywood, ses suites en pagailles et ce constant appât du gain. Ces deux réalisateurs sont remarquables tant ils arrivent à allier pur divertissement qui plaît au grand public et aux cinéphiles les plus difficiles et vrai regard critique sur le fond de l’histoire.

22 Jump Street c’est un film grand public tout ce qu’il y a de plus banal (mise à part qu’il est vraiment réussi), bonne dose d’action, un comique qui fait toujours mouche et pourtant derrière cet apparat commercial ce cache une radiographie d’un Hollywood sans inspiration. Il serait dur de bouder son plaisir devant 22 Jump Street tellement il est riche en niveau de lecture, on peut le regarder dans n’importe quel état d’esprit on y retrouvera toujours quelque chose et un quelque chose très réussi qui plus est. Phil Lord et Chris Miller signe le film qu’on espérait plus.

22 Jump Street de Phil Lord et Chris Miller : 4/5

(sortie le 27/08/2014)

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Août 2014

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s