Les Nouveaux Héros

Écrit par Werner Dejaeghere

Disney + Marvel = Les Nouveaux Héros, certes cette combinaison réductrice est quelque peu facile, mais le nouveau Disney en gros c’est ça. Depuis le rachat de Marvel par Disney en 2009, on avait pas encore pu vraiment constater l’intérêt artistique que ça suscité, c’est surtout au niveau marketing qu’on ressentait ce rachat, et ce Big Hero 6 (son titre anglais) s’inscrit dans cette démarche d’appât du gain en combinant tout ce qui attire les gosses de la nouvelle génération. Si ça aurait pu rebuter au premier abord, c’était sans compter sur le studio aux grandes oreilles qui a toujours su s’inscrire dans son époque et livrer (presque toujours) des produits de qualité alliant fond et forme. Quand est-il alors de cette cuvée 2015 ? Et bien en fait pas grand-chose et en même temps énormément.

Synopsis :

Un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax le robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de superhéros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et sa population de l’infâme Yokai…

(Source : AlloCiné)

Don Hall (Winnie L’Ourson) et Chris Williams (Volt, Star Malgré Lui) tout deux à la réalisation font un melting-pot d’influence qui ennuie parfois tant on a l’impression de l’avoir déjà un peu partout, mais pourtant leurs second film à chacun (ils sont avant tout scénaristes sur beaucoup de projet) marche du tonnerre et est même parfois excellent. On ressent l’envie d’offrir un grand spectacle et c’est réussi tout en ajoutant des thèmes fort et c’est là aussi réussi, mais comme pour Atlantide, L’Empire Perdu ; La Planète Au Trésor, Un Nouvel Univers ; Bienvenue Chez Les Robinson et Volt, Star Malgré Lui c’est carrément anecdotique et malgré tout Big Hero 6 reste un grand film pour enfant, mais il est loin d’être un grand Disney.

Big Hero 6 aborde le deuil à la fois de façon originale et terriblement classique, la faute a un scénario qui enchaîne des situations déjà vu tout en y incorporant une dose d’énergie bienvenue pour mélanger action et émotion à la perfection. À la fois divertissant et touchant, mais surtout très malin dans sa manière de parler de la mort au travers d’une quête vengeresse où choix moraux sont présent et si c’est parfois très léger, car destiné aux plus petits, il est assez rare de voir Disney attaquer un sujet de manière frontale comme il le fait ici. On regrettera juste que Hall et Williams ne s’adressent qu’aux plus jeunes dans ses thèmes (les 3-7 ans), n’essayent d’offrir un spectacle qu’aux 7-12 ans et oublient les adultes alors qu’il y a toujours dans les films d’animations pour enfant certaines choses ou gag à double-sens qui leurs sont destinés, ici elles sont absentes et c’est regrettable car ça rend le film encore plus anodin pour studio.

Mêlant influence du comics, l’émotion des Pixar‘s, culture asiatique et le cartoon, Don Hall et Chris Williams font un peu une bouilli de tout ça pour un ensemble qui ne surprend jamais vraiment, mais malgré un manque d’identité qui handicap le film, ça fonctionne à merveille étant donné que les deux réalisateurs font tout pour plaire et s’en dégage une sincérité évidente. Big Hero 6 est un divertissement qui séduit dans ce qu’il propose même si ça s’oublie très vite, durant 1H40 on assiste à un spectacle généreux qui assure le show tout du long. Un Disney doté d’une animation superbe et foisonnant d’idée (la ville du film est extraordinaire) sur une musique hyper efficace de Henry Jackman pour donner au film un côté trépidant qui le rends encore plus généreux, car Hall et Williams donnent tout ce qu’ils ont pour séduire… et ça fonctionne. Disney mineur que ce Big Hero 6, mais vrai bon divertissement et surtout un grand film pour enfant qui même si il est quelque peu écrasé par ses influences arrive à offrir du plaisir sans pour autant prendre son public pour des imbéciles et c’est là toute la force du film.

Les Nouveaux Héros (Big Hero 6) de Don Hall et Chris Williams : 3,5/5

(sortie le 11 février 2015)

Advertisements

Laisser un commentaire

Filed under Février 2015

Un avis? Une critique? C'est ici, n'hésitez pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s